X
top

Bibliographie

Lave-toi les mains, mon fils et pèle-moi une orange…

Les auteurs quittent souvent leur nom pour se faire un pseudonyme. Cela peut prendre une vie. Moi, il m’a fallu une vie pour quitter mon pseudonyme et reprendre mon nom.

J’ai traversé, depuis l’après-guerre, toutes les avenues du spectacle et de la chanson française en m’appelant Eddy Marnay. Je dois beaucoup à Eddy Marnay : des joies, tellement de joies que, parvenu à un certain moment de mon parcours, j’ai ressenti le besoin profond d’y associer ceux qui, à travers beaucoup de peines, de larmes et de rires, m’ont ouvert les voies de la réalisation en m’offrant la seule richesse qu’ils aient jamais possédée, celle de leur cœur.

Pour chanter dans ces pages la chanson de mon père et de ma mère, il fallait que je reprenne le nom qu’à la naissance ils m’avaient offert : Edmond David Bacri.

Il fallait que je rentre à la maison.

©Eddy Marnay, 1990
©Les éditions internationales Alain Stanké, 1990, pour l’édition française au Canada.

Le manège aux souvenirs

Il était une fois en Algérie une famille de pieds-noirs pittoresques et truculents ; un père artisan bijoutier, une mère douce et courageuse, un oncle tyrannique, toute une tribu chaleureuse où grandissait le petit Eddy Marnay qui allait écrire quelques-unes des plus belles chansons françaises.

Bien des années plus tard cet homme devenu célèbre se souvient. Sa mère a quatre-vingt-huit ans, elle n’entend et ne voit presque plus. Il est son seul lien avec la vie. Devant elle il redevient un enfant et raconte Alger, ses quartiers, son vocabulaire et ses habitudes. Puis c’est le Front populaire, l’Exposition universelle, les parents s’installent à Paris. Découverte de la capitale, début de la seconde guerre mondiale, l’étoile jaune, retour à Alger.

Chronique du siècle entre Alger et Paris, Le manège aux souvenirs est celui d’un couple apparemment ordinaire qui soudain ne ressemble à aucun autre : par son talent littéraire et sa puissance d’évocation, leur fils leur rend le plus bel hommage possible, il les fait revivre, les rend uniques et attachants. On ne peut plus les oublier.

©Eddy Marnay, 1990
©Les éditions JC Lattès, 1990.

Partitions musicales / Mes plus grands succès

À découvrir… À redécouvrir… À aimer…

Ses plus belles chansons écrites pour Mireille Mathieu, Céline Dion, Mario Pelchat, Marc Gabriel, etc.

 

©1993, Les Productions Boule de Neige Inc.

Site bientôt en ligne

© 2020 eddymarnay.com - Photo de droite © Stéphane de Bourgies