X
top

Page test

Test d’insert de playlist Spotify. 2 Possibilités :

1/ Dans l’interface (Web) de Spotify, aller sur les options et rechercher “Partager”, puis “Copier le code embed”.
On obtient un code HTML (iframe) à insérer à l’endroit souhaité du site.

2/ Utiliser le bloc “Spotify” du template (moins flexible dans l’affichage)

Propos sur la chanson

Avant la découverte du disque, de la radio, de la télévision, avant même que n’existent les moyens de diffusions modernes, des chansons furent écrites qui connurent les succès et franchirent les siècles.

De « Plaisir d’amour » au « Temps des cerises », notre patrimoine abonde en exemples célèbres d’œuvres dont personne ne saurait s’approprier la paternité si ce n’est ceux qui les ont écrites. Il est évident, pour nous auteurs, que la création est un acte intime né de la rencontre d’une idée et de la main qui met sur le papier ou sur une bande magnétique et que tout ce qui peut se produire au-delà de ce geste n’est plus création mais utilisation.

À l’évidence, « Le lac des cygnes » est une œuvre de Tchaïkovski et non de Petitpas, même si ce chorégraphe génial sut lui donner forme et la marque de son talent.

Mais voilà : Petitpas n’aurait pas existé sans la musique et jamais Tchaïkovski n’eut à partager les droits de son ballet. Des centaines de chefs prestigieux ont dirigé les œuvres de Mozart sans pour autant exiger d’en être co-signataires.

Mais nous ne sommes plus au temps où l’on rendait à César…

Aujourd’hui, ceux qui utilisent nos œuvres, qui lui offrent un support ou un présentoir technique voudraient être considérés comme co-auteurs de l’œuvre sans laquelle leur talent ne pourrait s’exercer.

Il importe donc que quiconque veut accéder à la profession du spectacle sache qu’une fois pour toutes l’œuvre est une entité du moment où elle a é té tirée du néant par ceux que l’on nomme les créateurs, que plus jamais elle n’aura d’autres concepteurs. Qu’une fois pour toutes les auteurs ont du talent et n’en ont pas, que tout le monde peut s’en servir mais que personnes ne peut leur en prendre.

Il importe de savoir que l’œuvre, même dans un tiroir, même sur une étagère, reste une œuvre et la seule propriété de celui qui l’a écrite.

Et même si personne n’en était d’accord, si par protestation tous ceux qui véhiculent la chanson se mettaient un jour en grève, les auteurs, ceux qui méritent ce nom, saur aient toujours aller de ville en ville et de stade en stade pour se faire connaître.

Ils sont les descendants de Martini et de Jean-Baptiste Clément, qui ne jugèrent jamais utile de partager leur signature.

Discours - Légion d’Honneur

Je saluerai d’abord les proches collaborateurs de Monsieur Jacques Toubon, Ministre de la Culture, qui nous font l’honneur d’être ici ce soir.

S’ils sont présents, Jacques Blache n’y est pas étranger. « Il faut toujours remercier Jacques Blache ! » disait un jour, à juste titre, Gérard Davoust. J’ajouterai : « Si vous ne savez pas pourquoi, lui le sait ! ». Il semble que Jacques Blache soit né pour tisser des liens entr e les gens. Disponible, dynamique, éclairé. En plus d’être un grand défenseur de notre cause, il est le sourire de la S.A.C.E.M. et nous avons beaucoup de chance de l’avoir avec nous.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

  1. Céline Dion15:05
  2. Mia Dumont10:59
  3. Olivier Lelouch7:34
  4. René Angélil18:52

Hommage de Céline Dion

    Site bientôt en ligne

    © 2020 eddymarnay.com - Photo de droite © Stéphane de Bourgies